Trouver sa voie

De stagiaire à maître de stage : la vie de working-girl !

C’est officiel, je suis une grande !
Cela fait plus de 4 ans que je suis en poste dans la même boîte et que j’oublie de plus en plus en quelle année j’ai passé le bac ! :O
Bon pas de quoi paniquer, mais quand même, voir les années filer ça met une petite claque et ça invite à se questionner sur ce qu’on a accompli !
De stagiaire à maître de stage, j’ai grandi, appris, eu envie de tout plaquer, eu besoin de m’évader dans d’autres activités et aussi savourer de bons moments. En piste, je te dis tout sur cette vie de working-girl !

Stagiaire dévouée en devenir

À peine rentrée dans une nouvelle formation que l’on te met déjà THE pression pour, j’ai nommé le GRAAL des 19-23 ans : ton stage de fin d’année, de 2 à 6 mois, rémunéré, (donc des plus (in)trouvables) !
Après des semaines à peaufiner ton CV et ajouter tous les profils susceptibles d’enrichir ton réseau sur Linkedin, te voilà enfin convoquée pour un entretien ! HALELUJA !
Rien ne dit que tu seras retenue parmi les 300 candidats potentiels, m’enfin c’est tout de même une chance de te défendre en chair et en os plutôt qu’à travers un A4.pdf !
Il y a les entretiens cours, longs, bizarres, rigolos,… De tout ! Mais ce qui est quand même ressorti le plus souvent, le top 5 des questions auxquelles tu ne vas pas échapper c’est =

  • Allez-y présentez-vous en quelques mots = c’est le côté un peu flemmard et un peu overbooké de ton interlocuteur qui ressort, alors n’hésite pas à ramener un CV et une lettre que tu vas reprendre et résumer dans les grandes lignes (parcours, expériences…) ça te mettra en confiance pour la suite et c’est déjà l’occasion de glisser quelques points forts
  • Qu’est-ce qui vous attire dans ce stage ? VALIDER MON ANNÉE, PARDI ! En vrai c’est justement le moment à préparer un peu en avance ! Prends soin de relire l’offre, les missions, et donc d’y faire référence à ce moment-là. C’est aussi important de montrer ton intérêt pour la structure et les activités.
  • Quelles sont vos qualités et vos défauts ? Un peu cliché je sais ! Mais c’est surtout un moyen désespéré pour le recruteur de s’assurer qu’il ne s’apprête pas à prendre une stagiaire complètement tarée, alors joue le jeu, sans balancer tes pires défauts, et rassure-les !
  • Que feriez-vous dans (telle) situation ? Ah le bon vieux cas pratique ! Ça ne te rappelle pas les problèmes de maths au primaire ?? Bon là encore l’objectif est de rassurer ton interlocuteur, je ne te dis pas de trouver LA solution miracle mais juste de montrer ton raisonnement et que tu peux être force de proposition (et pas une stagiaire-légume) !
  • Avez-vous des questions ? OUI ! Ça y est l’entretien touche à sa fin, quelques litres de sueur plus tard et deux-trois blancs gênants, tu sens la porte de la libération toute proche… Mais, ne te jette pas dehors, prends le temps de les remercier pour ce temps d’échange, de les interroger sur le prochain projet à venir, tu peux également les interroger sur la procédure de recrutement et les éventuelles échéances de réponses, où tout simplement ajouter une dernière fois que tu serais ravie de travailler avec eux. C’est un peu la dernière impression que tu laisseras alors soigne-là !

BINGO, je suis prise ! (après des millions de « désolé, bonne continuation dans vos recherches)
Pour mon dernier stage, j’ai eu la chance de ne pas faire juste du café, l’expérience a été très enrichissante et a été un vrai tremplin professionnel puisque l’on m’a proposé un CDD à la fin de mon stage qui s’est ensuite transformé en CDI ! Alors n’oublie jamais qu’un stage c’est potentiellement une loooongue période d’essai 😉 !

Maître de stage « vénéré »

Franchement je ne m’attendais pas à me retrouver si vite de l’autre côté du GAME ! Mais les choses ont fait que l’année d’après je recevais des candidatures et donc je faisais passer des entretiens ! Moi ? La stagiaire enfin ex-stagiaire ? (ça met du temps à s’oublier ce statut quand tu restes dans la même boîte ^^)
Bon d’année en année, je me sens plus à l’aise et légitime, et surtout je me rends compte que c’est aussi une pression pour l’encadrant – qui fait bien son job -d’accueillir un stagiaire, d’où l’envie de ne pas se tromper en entretien ;-).
Ainsi certaines recommandations prennent tout leur sens, que ce soit avant ou pendant le stage par exemple :

  • faire relire son CV » : je suis peut-être de la vieille école mais entre 2 CV pareils, ça fait la différence !
  • être attentif et dynamique pendant l’entretien : fais un petit effort pour la tenue et relis les 5 questions incontournables au-dessus 😉

Dis-toi simplement que la personne qui te reçoit ne sait RIEN de la belle personne que tu es et que donc il faut lui montrer, qui tu es, ce que tu sais faire, et que tu n’es pas n’importe qui !

Bonus 1 : à moins que tu vises la Lune et plus, ne néglige pas une proposition de stage en province où tu feras VRAIMENT des choses plutôt que d’être noyé dans une grosse boîte (je ne généralise pas, c’est juste un retour d’expérience !) et dixit l’association de province qui voit trop peu de CV passer…
Bonus 2 : même si ce n’est pas le stage de tes rêves, tu y es alors intéresse-toi VRAIMENT à ce qu’on t’apprend, ce qui se fait, par respect pour la personne qui prend de son temps en t’accueillant et pour ton réseau plus tard ! (et oui la lettre de recommandation ne tombera pas du ciel !)
Bonus 3 : sans tomber dans l’esclavage (ce qui malheureusement est encore trop souvent le cas dans les stages), évite de demander dès les premières minutes, à quelle heure est la pause, si on fait les ponts du mois de mai, si tu peux prendre des jours… etc ! Tu n’es plus une écolière mais une maître de stage en devenir ! 😉

Voilà, voilà, je te souhaite de vivre de belles expériences professionnelles, il y aura toujours du bon à prendre alors profite !
À bientôt pour de nouvelles enquêtes !

One Comment

Leave a Reply