Feel-Good

Les bienfaits du tri !

By 7 octobre 2018 No Comments

4 heures !

Ce n’est pas l’heure de ma dernière insomnie, ni la durée de ma dernière séance de sport, mais bien le temps qu’il m’a fallu pour venir à bout de mon armoire.
Tu l’auras sans doute deviné, aujourd’hui j’ai envie de te parler de tri !

Enfin pas de tri sélectif (quoique), ni de plan à trois (non vraiment), mais bien du bon vieux tri qui te prend souvent au corps à chaque changement de saison !

C’est pas l’homme qui prend le tri, c’est le tri qui prend l’homme, tintintin !

Ce soir-là je rentrais pourtant CAPOUTE de mon week-end sur l’île de Ré (oui c’est un peu cliché, mais c’était un cadeau !)…
Je m’apprêtais à défaire ma valise, à ranger le linge propre pour étendre la prochaine machine (tuvoisletrucfunquoi) quand un violent, mais nécessaire, constat s’est imposé à moi : cette armoire m’étouffe !

Tu sais cette vilaine sensation que tu tentes de repousser d’un « mais non il suffit que je replie deux, trois piles » ou encore d’un « pfou j’ai donné 2 pulls, la place de fou je vais pouvoir ranger les nouveaux » MAIS NON, ça ne marchait plus !

Et je ne te parle pas non plus de l’indécision interminable du matin « qu’est-ce que je vais me mettre ??? » qui finissait toujours par me ramener à la même tenue… Bref du coup je me suis lancée dans du tri !!

Merci qui ? Merci Marie !

Euh mais attend, je commence par quoi ? Je vais jamais y arriver !!

Heureusement le hasard (ou plutôt ma wishlist sur Gleeph) m’a guidée vers un livre parfait pour l’occasion.
La Magie du rangement de Marie Kondo.
Ok, je t’entends d’ici « ha non mais ce genre de truc ça marche pas sur moi » minute papillon !!Je ne te dis pas que tout va se ranger tout seul, ou encore que ça sera facile, mais simplement que si tu es sur la pente du tri compulsif bin ostie vlà qui pourrait bin t’aider ce bouquin !

Et si tu doutes, laisse-moi te donner trois arguments qui personnellement m’ont convaincue pour lire et utiliser cette méthode, testée et approuvée ! (ALERT SPOILER)

  • Procéder par catégorie d’objets: ça parait hyper logique dit comme ça, mais c’est un bon rappel. Si tu tries tes pulls, tu dois donc rassembler et étaler TOUS tes pulls (oui même celui qui traîne dans l’entrée, et ceux que tu gardes juste au cas où) TOUS. Tu auras ainsi une vision globale sur la quantité que tu possèdes, et pas de risque d’en oublier au fond d’un placard.
  • Prendre chaque objet dans tes mains : une fois tout rassemblé, Marie te conseille de prendre chaque pull dans tes mains, ainsi tu pourras ressentir l’objet, ce qu’il t’évoque, cela t’aidera à appliquer le 3ème point…
  • Ne garder que ce qui t’apporte de la joie : Et oui, à quoi bon garder celui-ci alors que tu sais bien qu’à chaque fois que tu le portes tu te cailles toute la journée parce que décidément « les manches ¾ c’est vraiment pas pratique», ou encore celui-là que tu refourres illico au fond du placard parce qu’il te gratte !

Mais j’insiste, cela ne fonctionne que si tu prends le temps de tout rassembler, de prendre chaque objet un par un, pour vraiment ressentir ce que t’apporte cet objet.

BONUS : dans le cas où tu as du mal à te séparer d’une pièce abîmée, mais que tu adores, Marie t’invite à remercier l’objet pour tout ce qu’il t’a apporté, que tu ne jettes pas tous ces souvenirs, eux tu les gardes, mais juste l’objet. Véridique ! (sisijtejure, parole de matérialiste)

Voilà, 4 heures plus tard, 4 gros sacs remplis et une armoire qui respire !

Et tu veux savoir ? je peux au moins te citer 5 bienfaits au bout de même pas 2 semaines :

  • Visibilité garde-robe au top: donc je varie beaucoup plus qu’avant mes tenues, alors que j’en ai moins. BOUM
  • Choix beaucoup plus rapide: et du coup je me sens mieux dans mes baskets parce que cela n’a pas été prise de tête de m’habiller
  • Espace vital désaturé: visuellement ça fait du bien, même ton âme sœur te remercie (oui ok, j’avais un peu débordé dans sa penderie…)
  • Faire une BA: en distribuant le tout aux assos du quartier
  • Objet désacralisé: à force je me rends compte que je portais beaucoup trop d’attachement à un simple objet. En faisant la différence entre l’objet et ce qu’il m’a apporté, ou ce que j’ai vécu avec, je sens que j’ai déjà passé un cap et je me sens plus légère !

Prochaine étape, le linge de maison et la cave ! :O Je vous en dirai des nouvelles…

Alors qu’attends-tu pour t’y mettre ? À vos marques, prête ? Triez !

À bientôt pour de nouvelles enquêtes !

Leave a Reply